Mahacine AL AHRACH est née à Tanger, nord du Maroc, en 1969. Ville historiquement internationale, réputée par son ouverture d’esprit.

Mahacine agrandi dans le quartier « JbelLakbir » connu par ces verdures et paysages donnant sur la ville, la médina, la baie et le détroit de Gibraltar.
Depuis son enfance, Mahacine a toujours été attiré par l’art. L’autorité d’un père conservateur ne l’a pas empêchée de chanter et peindre les portraits de ces chanteurs favoris, dont George Michael entre autres.

l’Institut et les beaux-arts

Marié après son BAC, Mahacine a toujours mis son côté artistique dans tout ce qu’elle entreprenait : couture, pâtisserie, la verrerie…Le déclic d’intégrer l’Institut National de beaux-arts de Tétouan, lui est venu lors d’un atelier de gravure à l’institut français encadré par l’artiste Saïd IHARCHIOUEN. Proposée par ce dernier, l’idée a amplement été soutenue par l’artiste-peintre OUAZZANI, Directeur de l’INBA à l’époque.

Le jour de l'exposition

Après quatre ans d’étude des techniques de peinture (2001 – 2005) avec des grands artistes professeurs comme BOUZAID, BOUDRISSA, NOUAR ou KHAZNAJI, Mahaçine réalise son rêve et accroche sa première exposition individuelle à la galerie BERTOUCHI à Tétouan en 2005. Exposition bien accueilli par le public et critiques d’art.

L'atelier, la spatule et les tubes...!

Depuis, Mahacine ne lâche pas sa spatule et ces tubes en couleurs dans son atelier au cœur de la ville blanche de Tétouan, en s’inspirant de son entourage quotidien et en puisant dans les conseils de ses amis artistes comme BEN CHEFFAJ ou SORDO.

Avec plus de 50 expositions individuelles et collectives, Mahacine continue son exploration de la peinture toujours depuis un point de vue émotionnel intime.